Magazine Journal intime

Tout pareil

Publié le 10 juillet 2008 par Mirabelle
Mon cher Victor,
 Tout pareil
Je ne t'ai pas encore raconté mon dernier jour de classe avec mes CE2-CM1. Aaaaaaaah ! Quand même !!!! Il me semblait bien que tu étais en vacances depuis déjà quelques temps !!! Minute papillon : ne t'attends pas à une description interminable, ni à une conversation intarissable : j'irai à l'essentiel ! C'est toi le maître à bord, de toute façon...
J'ai eu de nombreux cadeaux de la part de mes élèves. Je ne les ai pas comptés, mais je peux t'affirmer que le coffre de ma Twingo chérie était plein à craquer ! J'ai eu maintes et maintes fois la gorge serrée, j'ai distribué je ne sais combien de bisous, j'ai remercié les parents, serré des mains, ai reconnu qu'il était dommage de quitter cette école... Mais le plus émouvant, ce qui m'a le plus touchée, c'est un petit mot, un petit mot tout simple rédigé par les parents d'une élève de CM1 :

Bonjour,
Nous avons été très satisfaits de cette année de CM1 que vous avez réalisé avec Louisa. Ce fut pour vous un travail difficile mais vous avez redonné confiance à notre fille et nous vous en sommes très reconnaissants. Nous vous souhaitons bon courage et nous n'oublierons pas votre aide et soutien pour Louisa. Bonnes vacances. Encore merci.

Là, je peux te dire que les larmes me sont montées aux yeux et qu'il a été très compliqué pour moi de les contenir. Comme je te comprends ! J'ai revu toute cette année de T1 défiler dans mon esprit, les joies et les peines, les chagrins et les bonheurs, tout ce qui s'est cassé la gueule sans que je m'en aperçoive, tout ce travail, tout ce découragement, toutes ces frustrations, tout cet espoir. Cette année a été très difficile pour moi sur le plan personnel... Mais pas sur le plan professionnel ! J'ai eu, à l'école de C., les meilleures conditions qui soient pour débuter ma carrière dans la bonne humeur, tout était réuni pour me donner confiance en mes capacités de maîtresse. Il y a encore du boulot mais je suis déjà bien engagée sur le chemin de l'épanouissement professionnel. La petite Louisa est, je le crois très franchement, la seule gamine que j'ai réussi à "transformer". De petite fille timorée, timide, renfermée, elle est passée à joyeuse, impliquée, vive. Elle a fait d'énormes progrès, vraiment, aussi bien au niveau de l'attitude en classe que du travail, et je suis très fière d'elle. Alors quand je regarde en arrière, quand je vois tous les sacrifices que cela m'a demandé, tout ce qui s'est écroulé, je me dis que si c'était à refaire, eh bien vraiment, je referais tout pareil, et sans hésiter une seule seconde.

Retour à La Une de Logo Paperblog