Magazine Humeur

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.

Publié le 31 mai 2020 par Observatoiredumensonge

Qu'il s'agisse des conséquences économiques, sociales et politiques de la drôle de crise que nous traversons, ivre de lui-même, Narcisse n'est pas là pour sauver " son " pays, mais pour sauver son mandat.

La Macronie n'est plus qu'un bateau ivre.

Par Nanouche

Défaite idéologique de Macronéron ? Pas vraiment, puisqu'avec lui, il s'agit toujours de faire croire aux naïfs, surtout avec cette crise sanitaire que c'est le retour de l'Etat qui protège. L'État avec un grand E qui est, là, poussant le cynisme jusqu'à sous-entendre le retour du " souverainisme " alors que pour les progressistes ce mot, n'est qu'un 'gros mot'. Qu'il s'agisse des conséquences économiques, sociales et politiques de la drôle de crise que nous traversons, ivre de lui-même, Narcisse n'est pas là pour sauver " son " pays, mais pour sauver son mandat. On a les objectifs de ses capacités, en l'espèce les siennes sont dérisoires...

Après le capitaine de pédalo, le bateau gonflable de P'tit manu qui prend l'eau de toute part. Alors il ne peut plus que donner des coups de barre rapides à droite puis à gauche, puis au centre. Ce qui cause des embardées. Il a sombré corps et biens. Désormais, il n'a qu'un seul et unique but : 2022 et sa réélection. Pour cela, il est prêt à endetter la France encore beaucoup plus. Il distribue l'argent qu'il n'a pas pour sauver sa tête. La boussole des idées n'indique plus le cap... Remarquez qu'il n'y avait pas d'idées autres que le démantèlement du paquebot France, là, c'est perdu, car l'État-nation revient en force... Du moins, le fait-il croire en dégainant des plans à tout va. Moi Macreux1er sauveur de la France. Pour un temps, seulement. Il s'improvise capitaine d'industrie, et " en même temps " VRP dans son p'tit costume, avec Renault, après y avoir mis le chaos. Son plan ? Faire fabriquer des voitures qui seront dotées de pales d'éolienne et un ecrologiste comme copilote sera fourni avec qui pédalera à côté. Au moment où il réduit la part du nucléaire...

Et ça parle de souverainisme ! Champion du monde pour détruire l'industrie, ou du moins ce qu'il en reste en posant ses conditions grotesques en échange d'un chèque. Tous les emplois seront sauvés avait clamé Macronéron et finalement non, par la voix de BLM qui est revenu sur les propos qu'il avait tenu en bombant le torse, la raison ? Destruction créatrice. Un mal pour un bien, à en croire ces macronistes, donc ! Tout ceci n'étant encore une fois qu'idéologique et non pragmatique. Voitures propres, qui n'ont rien de propre. Et puis, que " ceux qui ne sont rien, roulent bobo ", voyons, voilà son plan pour relancer la demande, un plan qui ne s'adresse qu'à ces personnes sans difficulté financière qui vivent en " utopie "! Et pour l'aéronautique, idem, son plan c'est remplacer les moteurs par des voiles, sinon pas de chèque. Son plan pour l'hôpital, le fumeux " Ségur de la santé " directement sortie d'une agence de pub ne sera pas une victoire contre l'idéologie gestionnaire, mais une vaste blague, sauf concernant la revalorisation des salaires pour tenter d'éteindre la colère des soignants et ainsi s'acheter des voix pour 2022, pense-t-il... Excepté que la meilleure opposition à Manu1er aujourd'hui, c'est le corps médical dans son ensemble ! La colère déconfinée, les manifestations ont repris, après ce qu'ils ont vécu. Pour quelle raison, cette colère va perdurer ? Comme si ce charlatan qui n'a que des bobards en stock avait subitement découvert le remède miracle. " Grand débat " et " Ségur " du blabla... Philippe a bien dit qu'il " ne changeait pas de cap, mais uniquement de rythme "... Plus fort plus vite dans l'enfumage. D'ailleurs, sont exclus des discussions les paramédicaux, le collectif inter-urgences car il aurait une posture qui serait trop 'sectorielle', trop ciblée sur les urgences. Des gens ayant l'expérience du terrain, qui eux ne savent rien contrairement aux macronistes qui ont la science infuse, pour preuve, avec cette déclaration de Ferrand " " les Français ont le sentiment qu'une élite éclairée s'occupe du pays ". Une bande d'illuminés se vautrant dans la fatuité et l'incompétence crasse !! Tellement éclairée que les centrales nucléaires ne sont plus indispensables, d'où le décret du 23 avril. Plus personne ne croit dans les promesses de Macronéron. Comme si ces amateurs fiers de l'être vont pouvoir remettre en question ces huit dernières années en sept semaines seulement ! Surtout quand un pseudo-sinistre de la Santé auquel il manque des neurones, qui en guise de propagande à sa " politique " lance des fake-news à l'Assemblée nationale sans ciller.

Son plan de relance européen franco-allemand.... Un Calcul politique fragile pour un calcul financier catastrophique. Cette fable tant vantée par le Télévangéliste fanfaronnant en visioconférence coûterait à la France beaucoup plus qu'elle ne lui rapporterait. Paris contribue à hauteur de 20 % du budget européen. Sur les 500 milliards d'emprunt, les contribuables français en garantiront 100. S'endetter pour 100 milliards pour en récupérer 30, voilà le genre de prouesse que le génie macronien est capable d'accomplir. Chapeau l'artiste ! Et les eurobêtas n'ont pas seulement marché dans sa combine, ils ont couru.

C'est open-bar, Philippe annonce un 'plan d'urgence' de 4.5 milliards pour les collectivités après le gros coup de rabot de 13 milliards, ah, les élections. Le confiné idéologique dégaine des milliards et milliards et le bateau France coule, malgré ses " Conseils de défense " qui ne défendent rien, même pas son image de général de pacotille ! L'argent gratuit inventé de toute pièce, conduit à la ruine, Philippe Dessertine : "les épargnants seront les victimes de l'endettement illimité de la France". Moi et le chaos ; usines à gaz... Et poudre de perlimpinpin au menu pour 2022, rebelote, il a réuni une commission de 26 économistes qui va plancher sur les enjeux post crise sanitaire : le climat, les inégalités et la démographie. Des travaux - SURTOUT - pour alimenter son projet pour 2022. Objectif assigné : gamberger sur les enjeux du climat, des inégalités et de la démographie avec la remise d'un rapport d'ici la fin 2020. Une assemblée monocolore qui n'est qu'un " Macron fan-club ". Mais il paraît que nous avions un génie à l'Élysée ? Le pays se prépare à une vague de licenciements et de faillites sans précédent, un chômage qui explose et P'tit Manu court partout comme un canard sans tête avec ses déguisements : capitaine d'industrie, enfilant des costumes de figures historiques, directeur d'hôpital, concessionnaire automobile, etc. distribuant de l'argent magique en guise de bouée de sauvetage. Chef de guerre dans sa mare aux canards avec sa petite épuisette à la pêche aux voix qui a essayé d'imposer le slogan " France unie ", mais même cet appel à l'union sacrée a été un échec ! Totalement discrédité, aujourd'hui, il n'inspire qu'indifférence. Quand la " start-up nation " se retourne contre celui qui pensait que La France, c'était ça. Le poids des réseaux sociaux et des chaînes d'info s'est accru, qu'est-ce que cela a mis en lumière ? Une communication de crise du pouvoir à la fois ; erratique, disparate, incohérente, irresponsable et surtout mensongère. Ses élucubrations délirantes et ses mises en scène en forme de culte de la personnalité, ne passent plus, sa com' aberrante, sidérante, s'est retournée contre lui, les Français ne supportent plus sa personne mais surtout ne croient plus un mot de ce qu'il dégoise du matin au soir.

Macronshow préfère des prestations personnelles et solennelles qui n'ont fait que distancier, encore plus, son rapport aux Français, même s'il a bien tenté plusieurs sorties au sein d'hôpitaux, il s'est fait rembarré malgré sa grande bouche. Il est frappant de constater que sa com' de crise n'a été marquée que par son incapacité à décrire l'état réel du pays. Son vocabulaire prend des distances avec les faits et occulte la vérité. Comme il ne sait pas 'faire', lui qui aime tant ce mot, alimente le climat de défiance des Français à l'égard des politiques, bien plus important en France que chez nos voisins européens. Ce climat de défiance, au-delà de la catastrophe épidémiologique, va provoquer une vraie crise politique. Les français ont eu la preuve qu'il y avait urgence à renvoyer le télévangéliste prêcher la bonne parole sur la plage du Touquet face à ses Playmobil. La présidentialisation de fait du pouvoir avec le quinquennat induit que tout se centralise à l'Élysée.
Aujourd'hui, la responsabilité politique est uniquement à l'Élysée, et rien qu'à l'Élysée.
Plus de trois ans après s'être enivré de lui-même Narcisse est à la dérive. " Ce n'est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu'il faut espérer les résoudre " Einstein.

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.
Nanouche

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.
Attention ce texte est un pamphlet n'engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d'expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m'a tuer

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.
Dessin de couverture par DELIGNE pour URTIKAN

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.
parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF " à travers mes commentaires "(V2)

*****

NB : v érifiez que notre mail n'arrive pas dans vos indésirables...

est présent dans Observatoire du MENSONGE 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès. Merci à tous ceux qui nous suivent, qui partagent et qui nous soutiennent.

Nous avons besoin de votre soutien !
Comment ?
Soit vous nous suivez, c'est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don
- voir ci dessous -

Même modeste, à partir d'un Euro, votre don ne peut que nous aider.
Merci ! Alexandre Goldfarb

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.

Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.

La Macronie n’est plus qu’un bateau ivre.

Commenter c'est simple : un pseudo, une adresse mail et c'est parti après chaque article


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 295077 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine