Magazine Nouvelles

Maud Thiria | [tu te demandes si]

Publié le 15 septembre 2020 par Angèle Paoli
« Poésie d’un jour


Encre de Jérôme Vinçon
Encre de Jérome Vinçon
Première de couverture de Blockhaus


[TU TE DEMANDES SI]

— tu te demandes si un mot contient tout le reste
un seul mot toute une vie derrière —

et ça te reste au fond de la gorge
comme un tuyau te permettant de respirer
blockhaus cette longue respiration en toi

l’ennemi est dans la place
c’est toi
cheval de troie en abri armé
au cœur du jardin
de l’enfance habitée
tu tends les bras vers elle
ce mot d’enfant qui te reste
au fond de la gorge
mot étranger
corps étranger
ton trésor de guerre
finale
où tu te bats sur un lit à présent
face au métal froid des barreaux qui t’encerclent
comme des bras

Maud Thiria, Blockhaus, éditions Æncrages & Co, Collection Ecri(peind)re, 2020, pp. 60-61. Encres de Jérôme Vinçon. Préface de Jean-Michel Maulpoix.
Maud Thiria  Blockhaus


MAUD THIRIA

Maud Thiria

Source

■ Maud Thiria
sur Terres de femmes

Brindilles (extraits)
→ [chercher à prendre corps] (extrait de Mesure au vide)
→ Sous les fauteuils, 1

■ Voir aussi ▼

→ (sur le site personnel de Maud Thiria) une notice bio-bibliographique sur Maud Thiria
→ (sur Terre à ciel) Maud Thiria Vinçon : poésie et traces
→ (sur le site des éditions Æncrages & Co) la page de l’éditeur sur Blockhaus
→ (sur le site Les Découvreurs) une lecture de Blockhaus par Georges Guillain



Retour au répertoire du numéro de septembre 2020
Retour à l’ index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Retour à La Une de Logo Paperblog