Magazine Nouvelles

Martine-Gabrielle Konorski | Un point ouvert (2)

Publié le 21 février 2021 par Angèle Paoli
« Poésie d’un jour


Cyvoct 3
Colin Cyvoct in Instant de terres, page 95.

UN POINT OUVERT
(extraits)

Ni la pluie       ni le soleil
brodés
sur ce tissu
ne rencontrent
un rayon accroché
à tes yeux

Le calme s’est enfui
c’est la guerre
sur ton front
Le souvenir des rails
des bombes
des fumées

Tu serres sur
ta poitrine
une étoile déchirée

Disparaître
sans ombre

Sans trace.

Pourtant
quelque chose
s’est écrit
au fond de ton sourire
quelque chose
de blanc
qui se dépose
derrière l’eau
des cils
quelque chose qui
ne peut s’endormir

Coulée de ciel.

Me perdre
sous tes yeux
ouvrir toutes les pierres
et faire couler le marbre

Mettre fin à l’enfer
gravé dans vos cellules
voir le jour adouci

Entre les mailles du temps
un baiser sur la tempe.

Martine-Gabrielle Konorski, « Un point ouvert », Instant de terres, L’Atelier du Grand Tétras, Collection Glyphes, 25210 Mont-de-Laval, 2021, pp. 93-96. Avec six illustrations de Colin Cyvoct.
Instant de terres 2



MARTINE – GABRIELLE KONORSKI
Martine Konorski Portrait
Ph. D.R. Pascal Therme
Source


■ Martine – Gabrielle Konorski
sur Terres de femmes

un autre poème extrait d’« Un point ouvert » (Instant de Terres)
Bethani (lecture d’AP)
→ [Les mots cognent] (extrait de Bethani)
→ [Au versant de la pierre-écritoire] (extrait de Je te vois pâle… au loin)
→ Verticale (extrait d’Une lumière s’accorde)
→ (dans l’anthologie poétique Terres de femmes) [Vissée à la plante des pieds]

■ Voir aussi ▼

→ (dans la poéthèque du site du Printemps des poètes) une notice bio-bibliographique sur Martine Konorski
le site de Martine Konorski
→ (sur le site de l’Atelier du Grand Tétras) la page de l’éditeur sur Instant de terres de Martine Konorski



Retour au répertoire du numéro de février 2021
Retour à l’ index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines