Magazine Humeur

neuvaine préparatoire à la fête de l'Immaculée Conception. Jour 6 : Marie, refuge des pécheurs

Publié le 04 décembre 2021 par Crioult

Jour 6 :

 Marie, refuge des pécheurs

neuvaine préparatoire à la fête de l'Immaculée Conception. Jour 6 :  Marie, refuge des pécheurs

 

Dans les Écritures 

« Je suis la mère du bel amour, de la crainte de Dieu et de la connaissance et aussi de la sainte espérance. J’ai reçu toute grâce pour montrer le chemin et la vérité. (...) Venez à moi, vous qui me désirez, rassasiez-vous de mes fruits. Mon souvenir est plus doux que le miel, mon héritage, plus doux qu’un rayon de miel. (...) Ceux qui me mettent en lumière auront la vie éternelle. » 

Livre de Ben Sira le Sage 24, 18-22

 

Méditation

Dans tous les lieux où elle apparaît, Marie invite à la pénitence. C'est le cas tout particulièrement à Lourdes. Du 24 février au 1er mars, les personnes présentes à la Grotte entendent Bernadette répéter le message de la Dame : « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! Priez Dieu pour les pécheurs ! » Non sans peine, Bernadette découvre une source, d'abord toute boueuse, à laquelle la Dame lui a demandé de boire et de se laver. Ce sont les seuls jours où le visage de Marie s'attriste. 

Pourquoi cette insistance sur la pénitence et la prière pour les pécheurs, là où la Vierge va se dénommer « l'Immaculée Conception » ? Parce qu'elle est indemne de tout péché, elle a horreur du péché (« Pénitence ! »), mais aussi parce qu'elle est indemne de tout péché, elle a compassion pour tous les pécheurs (« Priez Dieu pour les pécheurs ! »). En cela encore, Marie reflète son Fils : il appelle à la conversion et met au défi quiconque de le convaincre de péché, mais il se compromet avec les pécheurs jusqu'à donner sa vie pour eux, pour nous. 

Une compagne de Bernadette rapporte un dialogue assez pittoresque : 
« L'aumônier avait prêché sur le péché. Rencontrant une Sœur, elle lui dit : 
— Que je suis contente !
— Qu'avez-vous donc ?
— Vous n'avez pas entendu le sermon ? 
— Mais si.
— Eh bien ! Monsieur l'aumônier a dit que lorsqu'on ne veut pas faire de pécher, on n'en fait point. 
— Oui, j'ai entendu cela. Et alors ? 
— Alors, je n'ai jamais voulu commettre un péché, donc je n'en ai jamais commis. 
Et la Sœur conclut : "La joie rayonnait sur son visage." » 

Cela ne l'empêchait pas de demander que l'on prie pour elle, « pauvre pécheresse ». Et elle a offert toute sa vie, ses prières et ses souffrances, « pour les pécheurs ». 

On demandait à Bernadette si la Sainte Vierge « aimait beaucoup les pécheurs ». Elle répondit avec « une conviction communicative : "Oh ! Si les pécheurs le savaient !" » À Lourdes, ils s'en doutent un peu : c'est pourquoi beaucoup demandent l'absolution.

 

Prière à Marie

Ô Marie, 
Le péché ne pouvait atteindre ton Fils, le Saint de Dieu. 
Il ne tomberait pas dans les pièges du Tentateur. 
Pourtant il s'est rangé parmi les pécheurs 
En recevant le baptême de Jean, dans le Jourdain. 
Toi, Marie, la toute-sainte, tu n’as pas peur des pécheurs, 
Parce que tu ne te laisseras jamais entraîner dans la tentation.
Tu étais au pied de la Croix quand ton Fils donnait sa vie pour nous. 
Vierge de compassion, tu es le refuge des pécheurs. 
Salut, Mère de miséricorde !
« Salve regina, mater misericordiae, 
vita, dulcedo et spes nostra, salve ! »

  Prière rédigée par Mgr Jacques Perrier 

 

Réflexion

« Il vient un jour, il vient une heure.
Il vient un moment où saint Marcel et sainte Germaine.
Et saint Germain lui-même et notre grande amie cette grande sainte Geneviève.
Et ce grand saint Pierre lui-même ne suffit plus.
Et où il faut résolument faire ce qu'il faut faire.
Alors, il faut prendre son courage à deux mains
Et s'adresser directement à celle qui est au-dessus de tout. 
Être hardi. Une fois. S'adresser hardiment à celle qui est infiniment belle. 
Parce qu'aussi elle est infiniment bonne.
À celle qui intercède. 
La seule qui puisse parler avec l'autorité d'une mère. 
S'adresser hardiment à celle qui est infiniment pure. 
Parce qu'aussi elle est infiniment douce. 
À celle qui est infiniment noble. 
Parce qu'aussi elle est infiniment courtoise.
Infiniment accueillante. »
  Charles Péguy
Le porche du mystère de la deuxième vertu

 

Chant

L'Immaculée, près de l'eau vive, 
S'est révélée pour que le pécheur vive
Et que le péché s'efface
Aux sources de la Grâce. 
J.-F. Frié - J.-P. Lécot

 

Invocation 

Ô Marie, conçue sans péché, 
Priez pour nous qui avons recours à vous !

Partager via Gmail
Yahoo!
Google Bookmarks



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine