Magazine Nouvelles

Nuno Judice / Naviguer à vue

Publié le 15 janvier 2022 par Angèle Paoli

<<Poésie d'un jour

Nuno Judice / Naviguer à vue

Ph. Angèle Paoli

Chant rustique

J'essuie de mes yeux l'ennui afin de te recevoir,
ô printemps, et un déluge de myosotis me fait revenir
à la saison des pluies quand j'entends l'écoulement des eaux
dans l'impatience de l'estuaire. Je lance les pierres de l'automne
contre l'ange aveugle de l'aube, et ses ailes
s'étendent sur les nuages descendus jusqu'au champ
où la bergère a perdu son troupeau, et me demande
le chemin pour l'ultime clairière de la vallée. Je m'assieds
à ses côtés, sous le frêne ancien, et le vent convalescent
de la tempête sèche ses larmes, alors que je lui retire
sa tunique d'églogue, afin que son corps boive
une liqueur de pétales endormis.

Nuno Judìce, Naviguer à vue, poèmes traduits du portugais par Béatrice Bonneville-Humann et Yves Humann, Revue Nunc| Éditions de Corlevour, 2017, p.7

Nuno Judice / Naviguer à vue

Canto rústico

Nuno Judìce, Navegação de Acaso, Dom Quixote, Lisboa, 2013.

Nuno Judice / Naviguer à vue

Nuno Judice / Naviguer à vue

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines