Magazine Humeur

Ich bin ein Amerikanisch !

Publié le 05 novembre 2008 par Maldoror

Marrant, de poster dans la catégorie "Fumées blanches", à l'occasion de l'élection d'un noir. Mais je préfère ça que l'inverse.

Donc, Obama est élu. Bienvenue dans le 21ème siècle, enfin ! Et je salue la mort politique, bien trop tardive, du lamentable Georges W. Bush, qui restera probablement, et pour longtemps encore, dans la mémoire collective mondiale, comme le pire Président des Etats-Unis, celui qui a ruiné son pays, qui a appauvri ses concitoyens, qui a ridiculisé l'Amérique aux yeux du monde.

Aujourd'hui, je le dis : je voudrais être un américain, pour pouvoir être fier de mon pays, qui a élu un noir démocrate à la Présidence. J'avais espéré être fier de mon pays, qui aurait élu une femme, pour la première fois de son histoire, à sa Présidence, mais 53% des Français en ont décidé autrement, bercés par le chant des sirènes capitalistes américaines, dont on a vu comment elles ont cessé de chanter, brutalement.

Alors, et maintenant ?

Je ne vais surtout pas me lancer dans une analyse géopolitique de la nouvelle situation mondiale, d'une part parce que je ne suis pas compétent pour le faire, et d'autre part parce que d'autres, à incompétence égale, ne l'en feraient pas moins beaucoup mieux que moi.

Il reste que la perspective de voir arriver à la tête des Etats-Unis, un Président qui s'est prononcé pour la fermeture de ce scandale humanitaire que constitue Guantanamo (pour lequel, dans mes rêves les plus fous, j'espère bien qu'un jour, Georges W. Bush sera traduit devant le TPI), un Président qui veut parler avec l'Iran, fermement, mais sans tabous, un Président qui a promis de quitter l'Irak dans les 16 mois à venir, un Président qui a pris conscience de l'urgence que constitue, pour la planète toute entière, la prise de décisions fermes et extrèmement rapides, pour contrer les effets ravageurs du réchauffement climatique.

Un Président noir. Les américains ont élu un nègre. C'est historique, et je suis heureux d'avoir vécu cela, je suis heureux que mes parents vivent cela, mes enfants, mes amis. C'est un tournant historique, un virage à 180°, c'est tout un peuple qui se montre capable de se tranformer, du jour au lendemain, de la honte de la civilisation occidentale, en phare de cette même civilisation.

Les américains l'ont fait.

Aujourd'hui, je voudrais être américain, pour être fier, et retrouver l'espoir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maldoror 2485 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine