Magazine Humeur

Libye – Abdoulaye Wade, pauvre con !

Publié le 09 juin 2011 par Menye Alain
Libye – Abdoulaye Wade, pauvre con !

Photographe : Damien Meyer /AFP

Consternation, agacement et colère… saine m’envahissent au moment où j’écris ce petit billet. Le président sénégalais, ce vieux croulant d’Abdoulaye Wade qui veut faire du Sénégal du président -poète Léopold Sédar Senghor une dynastie, est attendu ce jeudi à Benghazi. C’est la première visite d’un chef d’Etat étranger dans le fief de la rébellion libyenne. Il fallait bien sûr que ce soit cet imbécile.Le Sénégal qui serait sa propriété, avait reconnu fin mai le Conseil national de transition (CNT), l’organe politique des renégats de Benghazi, comme seul représentant « légitime » de la Libye, comme l’ont fait la France, l’Italie, le Royaume-Uni, le Qatar,  la Jordanie, Malte et l’Espagne. Tiens, un pays africain,  la Gambie de Yahya Jammeh, l’idiot utile qui a refusé de reconnaître le nouveau pouvoir ivoirien d’Alassane Dramane Ouattara, l’a aussi fait. Et que dire du Qatar et de la Jordanie, des pays arabes ? Honteux !

Cette visite de A. Wade est une insulte à la raison. Une insulte à l’intelligence. Une insulte à l’Afrique. Une insulte à l’Union africaine, enfin. Comme l’avait mentionné le président sud-africain: « la médiation africaine a été sapée par les raids de l’Otan ». Qui de plus vrai ? En effet, l’Otan a simplement humilié les Africains. Comment un dirigeant africain, peut-il se rendre à Benghazi, en l’occurrence Abdoulaye Wade dont une rébellion n’est vraiment pas éteinte en Casamance ? Toute honte bue, le décérébré sénégalais, qui ne fait pas honneur à son pays, semble vouloir ignorer tout le mal que font  les occidentaux en Libye.

Le pedigree du vol des grandes puissances à l’encontre de la Libye se compte par milliards de dollars. Asphyxier financièrement Kadhafi, pour faire de la Libye un pays pauvre, est triste. Depuis le 25 février dernier, sur ordre de Barack Obama, les Etats-Unis avaient gelé les avoirs libyens, à hauteur de 30 milliards de dollars (22 milliards d’euros). Le prétexte foireux était que Kadhafi ne puisse acheter des armes. Mais les « qui » vendent ces armes ? De l’esbroufe. Aujourd’hui, c’est la Suisse qui fait pareil, en suivant les pas de l’Union européenne. Il est improbable que le peuple libyen récupère cet argent.

Hélas, les pays africains sont tellement faibles qu’ils ne peuvent rompre leurs relations diplomatiques avec le Sénégal, l’exclure de l’UA et tutti quanti. Et, c’est bien dommage ! Obama et Wade sont-ils des Africains ? Non. Je rejoins d’ailleurs le rappeur Lupe Fiasco qui a traité Barack Obama, mardi dernier sur CBS, de « plus grand terroriste », ajoutant:«Vous savez, la cause du terrorisme est la substance même du gouvernement des États-Unis. Ce sont les politiques étrangères que nous avons mis en place dans différents pays qui inspirent les gens à devenir des terroristes. »  Dans son dernier album intitulé « Lasers », la chanson « Words I Never Said », tance cette politique. Il dénonce cet impérialiste qui crée le terrorisme, notamment à Gaza. Pas de justice pas de paix.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine