Magazine Humeur

Sénégal – Abdoulaye Wade, entre ivresse du pouvoir et mensonge

Publié le 27 décembre 2011 par Menye Alain
Sénégal – Abdoulaye Wade, entre ivresse du pouvoir et mensonge

Abdoulaye Wade

Comme le disait quelqu’un, “Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Par un coup de passe-passe astucieux mais surtout anticonstitutionnel, le président sénégalais Abdoulaye Wade, 85 ans, pourfendeur de la démocratie, sera candidat à l’élection présidentielle de 2012. 

Dans ses promesses donc, Abdoulaye Wade, l’actuel président sénégalais avait affirmé et juré qu’il n’allait pas être candidat à l’élection présidentielle (vidéo). Mais, à l’aide de constitutionnalistes honteux, falsificateurs et très rusés -on ne peut leur enlever ce mérite-, le vieux lion est finalement candidat à sa propre succession.  Bien sûr, personne ne lui rappelle ses sorties hasardeuses, notamment à Benghazi. Il demandait alors vertement à Mouammar Kadhafi de quitter le pouvoir.

Toute honte bue, achetant les consciences, soudoyant les magistrats et chefs de village, Wade est le candidat qui portera le flambeau du Parti démocratique sénégalais (PDS) dans la perspective de l’élection présidentielle du 26 février prochain. Une volte face hypocrite dont Paris ne mettra jamais sur la table, d’autant plus que le quidam a une femme française et, est l’ami de…Nicolas Sarkozy qui l’avait d’ailleurs envoyé à Benghazi narguer Kadhafi…

Et s’il appliquait à lui-même ce qu’il avait dit à Kadhafi en dessous ?

“Dans l’intérêt du peuple libyen, dans l’intérêt de l’Afrique et dans ton intérêt, toi-même il faut que tu te retires. Plus tôt tu partiras, mieux ça vaudra ».

« Aujourd’hui je te regarde dans les yeux pour te dire qu’il faut arrêter les tueries en décrétant un cessez-le-feu »

« Tu as prétendu que ton pouvoir était issu du peuple, mais tout le monde sait que tu as établi une dictature »

Visiblement donc, tout en violant la constitution, pince sans rire, l’homme argue même que, s’il quitte le pouvoir, il y aura un chaos certain. Bravache, donc, cet homme se croit tout permis. J’avais rencontré, le mois dernier, lors d’un débat sur Opinews, M. Cheikh Gueye, 1er adjoint au maire de Dakar. Il est l’un des opposants à cette candidature du dictateur sous la bannière de collectif M23. C’est à cause de personnes inconsistantes comme Wade que l’Afrique est moquée…



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine