Magazine Humeur

François Hollande et son “allié” caméléon : Manuel Valls toujours DSK-idolâtre

Publié le 14 mai 2012 par Menye Alain
Manuel Valls

Manuel Valls

Au moment où tous étaient agglutinés comme des mouches autour de l’ancien directeur général du FMI, il n’y a que François Hollande et Ségolène Royal qui avaient promis d’aller jusqu’au bout, même si DSK venait lors des primaires. Et pourtant, tous les opportunistes qui sont aujourd’hui autour de François Hollande, ces DSK-idolâtres, feront de la présidence de François Hollande, un échec. Je pense à Manuel Valls, épinglé encore une fois sur le dossier DSK. Or, en public, il renie ce dernier (vidéo). Cet homme ne m’inspire pas confiance. Allain Jules

Pendant que le parti socialiste fêtait le passage au second tour de leur candidat, Manuel Valls vaquait à d’autres occupations plus secrètes.

Alors que Manuel Valls avait quitté la petite sauterie d’anniversaire organisée par Julien Dray, le 28 avril dernier, en voyant débarquer le trouble-fête, Dominique Strauss-Kahn, celui-ci lui aurait rendu une visite secrète le soir du premier tour de l’élection présidentielle. Manuel Valls jouerait-il un double jeu ?

En effet, le soir du premier tour de la présidentielle, après l’exaltation des résultats prometteurs de François Hollande, le directeur de campagne, Manuel Valls, aurait été en contact avec un ancien socialiste, mieux connu sous le nom de Dominique Strauss-Kahn.

Le magazine L’Express révèle dans ses pages que le plus à droite des hommes de gauche a fait ce petit détour chez DSK de façon plutôt discrète après être apparu brièvement au QG de campagne puis rue de Solférino, histoire de masquer cette intention nocturne.

Selon le magazine, DSK passait la soirée chez l’écrivain Dan Franck afin de regarder sa femme, Anne Sinclair, man?uvrer sur BFM TV. Une source proche de l’ancien directeur du FMI a confié  que “Manuel savait que c’était une soirée compliquée pour Dominique, c’est un geste qui l’a touché”.

Quitter la fête en voyant Strauss-Kahn arriver et s’adonner à des rendez-vous secrets avec ce même trublion… On n’y voit plus très clair dans le jeu du directeur de la communication du nouveau président.

Source: Staragora


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :