Magazine Humeur

Syrie : Délirium tremens de la Ligue arabe à Doha, capitale mondiale du terrorisme.

Publié le 23 juillet 2012 par Menye Alain

Syrie : Délirium tremens de la Ligue arabe à Doha, capitale mondiale du terrorisme.Le sourire en coin, les Occidentaux observent au loin, le vaudeville de la Ligue arabe, qui va jusqu’à menacer de mort le président syrien Bachar Al-Assad. A noter que ces vendus n’ont pas daigné condamner les terroristes syriens, mais leur ont demandé de former un Gouvernement de transition, à la suite de François Hollande retoqué par les dits clowns considérés comme des opposants pacifiques mais bel et bien des terroristes. Le monde change vraiment, comme le mentionnait dans l’une de ses chansons, le rappeur MC Solaar.

Réunie hier, dimanche, à Doha au Qatar, la nouvelle capitale du terrorisme mondial, les pays de la Ligue arabe ont pressé le président syrien, Bachar Al-Assad, de renoncer rapidement au pouvoir en échange d’une sortie “sûre” pour lui-même et sa famille. Comment voulez-vous ensuite que les terroristes ne poursuivent pas leurs actions de mort ? N’est-ce pas là, une incitation explicite au terrorisme, la seule et unique arme qu’ils utilisent alors qu’ils ont une autre voix contrairement aux Palestiniens ? Quand justement, les Palestiniens du Hamas font pareil, pourquoi la soi disant communauté internationale condamne-t-elle, et en Syrie, elle approuve ?

Le premier ministre du Qatar, cheikh Hamad Ben Jassam Al-Thani, a exhorté le président Assad a prendre une décision “courageuse” pour sauver son pays. Un vrai délirium tremens. Ainsi se poursuit l’islamisation extrémiste galopante danle monde arabe, et l’éviction par la force des dirigeants arabes laïcs. Souvenez-vous, l’Arabie saoudite et le Qatar étaient déjà les alliés des Etats-Unis lors du démembrement de l’Irak de Saddam Hussein. Aujourd’hui, après son assassinat sous prétexte qu’il était un dictateur, l’Irak est un champ de ruines. Il ne se passe pas un jour sans attentat. Ce jour, 23 juillet 2012, plus de 50 personnes ont péri suite à un …attentat. Est-ce ça la démocratie sanglante reservée aux seuls arabes ?

Le délirium tremens du Cheikh Hamad, premier ministre d’une très grande démocratie qui est le Qatar s’est poursuivi. Il a  appelé l’opposition et l’Armée syrienne libre (ASL), ces terroristes acceptés par tous, à mettre en place un gouvernement de transition. our le clown qatari, ce gouvernement aura pour mission de “favoriser une transition pacifique”, et doit “rassembler les forces de l’opposition en Syrie et à l’étranger” ainsi que “l’autorité nationale de facto”. Comprenne qui pourra le “facto”, ultime mascarade d’une ligue arabe sans colonne vertébrale. Pire, la Ligue a appelé l’ONU à modifier le mandat de l’émissaire international en Syrie Kofi Annan pour que sa mission soit axée sur le départ de Bachar Al-Assad. Une vraie obsession, pour croire à une victoire de leur part et de l’Occident, alors qu’ils installent peu à peu le chaos en Syrie à cause de leur partialité.

En réalité, cette précipitation est la conséquence de l’offensive tous azimuts de l’armée syrienne qui est entrain de mettre en déroute les terroristes armés et financés par le Qatar et l’Arabie saoudite, l’axe du mal arabe. Il faut que Bachar Achève au plus vite sa mission, pour que ces menaces de bas étages cessent, et qu’une vraie négociation commence avec lui comme premier interlocuteur du conflit et rien d’autre. A l’intransigeance des autres, il faut la réciprocité. La Ligue arabe est décidément la pute de l’Occident, n’ayons pas peur des mots…

 Addendum: La Syrie rejette la proposition arabe sur le départ d’Assad


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine