Magazine Humeur

SAUVE QUI PEUT ! Libye: quand les rats quittent le navire, ça sent le roussi ou pas ?

Publié le 28 juillet 2014 par Menye Alain

RATBienvenus chez les rats ! Que Nicolas Sarkozy, l’un des bourreaux du peuple libyen ou encore David Cameron le Premier ministre britannique aillent encore se pavaner à Benghazi ! Fichtre. Ils nous avaient accusé de tous les noms d’oiseaux: thuriféraires des dictateurs, partisans zélés de la dictature etc. Je fus même brocardé par le journal Le Monde -quel pied-, par un article de commande de BHL, qui m’accusait d’influencer l’opinion et de favoriser l’inaction du pouvoir français. Excusez du peu ! Je fus alors viré du Nouvel Observateur comme un malfrat. 

Ne dit-on pas souvent que le sourire est le plus beau maquillage qu’une femme puisse porter ? Quant à leur démocratie à la Kalachnikov, mâtinée de racisme crasse mais au profit des traîtres à leur pays et pour leurs intérêts (gaz, pétrole, uranium, etc), repassez demain. Les mamamouchis de la rectitude morale, autoproclamés surtout, qui s’habillaient d’oripeaux élogieux promettant le paradis aux Libyens en créant une fausse révolution, ressentent le contrecoup de leur mensonge abyssal. Ils ont armé le bête immonde qui les pourchassera. Quand les rats quittent le navire, ça sent le roussi ou pas ? Non, comme on dit en Côte d’Ivoire, "pétrole et gaz-là est trop sucré", ils trouveront un moyen…

Livraisons d’armes aux gueux, mensonges et arnaques en tous genres, vol, abus et assassinats macabres sont leur lot quotidien. Où sont donc passés les biens libyens gelés ? De la rapine pure et simple et sans autre forme de procès. Et ça continue avec le pillage du pétrole et du gaz. Loin de nous un soutien aux fous à lier qui tuent, violent et pillent maintenant leurs propres frères mais, ils réclament leur part du gâteau, comme leurs maîtres, avec des armes. Pourtant, ces clowns avaient tout, la Libye étant le pays le plus développé en Afrique… Maintenant, ils n’ont plus rien, que des armes, des munitions et le Coran. Hélas, ces derniers ne donnent ni à manger ni à boire. Utilisés par l’Occident pour renverser le frère Guide Mouammar Kadhafi, ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer…

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Rejoignez-nous sur Twitter

Ces "vampires", comme les nomment un frère et ami, toute honte bue, de Washington à Paris en passant par Londres, annoncent qu’ils retirent la plupart de leurs diplomates sur place. La Belgique, la Turquie, l’Espagne et Malte ne sont pas en reste, sans oublier les Allemands. Vous noterez que tous ces gens-là ont oeuvré à la destruction de la Libye, saut l’Allemagne qui s’est abstenue de combattre contre les forces libyennes. Avec à la clé, t pendant que les Libyens souffrent -un peu à cause d’eux-mêmes-, les autres se  font encore du fric sur le dos des Africains, à l’exemple de Sarkozy qui s’est rendu au Congo-Brazaville pour une conférence avec à la clé, 100 000 euros en poche. Les Africains aiment bien leurs bourreaux…

Aujourd’hui, la Libye est un état de non-droit. Il n’y a d’ailleurs plus d’état. Le chaos est installé partout. Les incendiaires et chevaliers blancs ne répondent plus présent. On ne les voient plus donner des leçons à la télévision. Les médias leur facilitent la tâche puisqu’ils ont fait disparaître la Libye des radars médiatiques de peur de se déjuger…


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine