Magazine Enfants

Où est ma petite chérie ?

Publié le 11 septembre 2017 par Audrey @OliveBanane

Où est ma petite chérie ?

Je dois t'avouer que j'en ai gros sur le coeur.

Depuis notre arrivée à Tours, Crevette ne va pas très bien. Elle nous fait des crises épiques à la moindre contrariété.

Il n'y a plus de macaron au chocolat à la boulangerie et ELLE VEUT un macaron au chocolat.

On lui demande de ne pas faire une bêtise, elle S'EN FICHE, elle le fait en rigolant. Quand on la recadre, c'est le drame.

Cris, colère, violence (elle essaie de nous frapper au visage, de nous mettre des coups de pieds...), elle nous crache dessus (ce qu'elle n'avait JAMAIS fait jusqu'ici).

On est désemparés. On essaie de rester zen, de poser les interdits et de gérer toute cette violence inouie. Elle même semble dépassée.

" Vous êtes nuls, je vous déteste. Vous êtes des parents caca. Vous ne servez à rien... "

On essaie de la rassurer

" On t'aime ma chérie calme-toi "
Mais en échange elle nous dit qu'elle ne nous aime pas, qu'elle n'en a rien à faire de nous, nous crie d'arrêter tout en essayant de nous taper.

Si on essaie de l'isoler, elle nous suit. Si on essaie de partir pour casser la crise, elle nous suit en continuant à nous taper et en hurlant " Arrêtez ". Si on essaie de la contenir pour qu'elle ne se fasse pas mal, elle hurle encore plus fort...

Bref. C'est très dur pour elle et pour nous. Ça finit souvent parce que moi je craque, je n'arrive plus à tenir, je me mets à pleurer (je suis ultra émotive) j'essaie de me cacher en général mais les trois ou quatre fois où ces crises ont eu lieu, au moins deux fois, j'ai craqué et cela a désamorcé la crise. Elle s'est arrêté net, et on a fini dans les bras l'une de l'autre, à pleurer ensemble, à se dire qu'on s'aime, qu'on ne pensait pas ce qui a été dit.

Mais jamais on n'arrive à expliquer.

A savoir pourquoi. Ma belle-mère (qui a malheureusement assisté à l'une de ces scènes) pense que c'est une vraie colère contre moi. Qu'elle m'en veut pour quelque chose. Forcément, à Paris, elle n'a jamais fait ça. Donc logiquement, le déménagement arrive en cause numéro 1 dans nos explications.

Quoiqu'il en soit, je suis bien consciente que ça ne vient pas de nulle part. Mais elle n'arrive pas à en parler. Ni à nous, ni à la famille. Elle dit juste qu'elle veut faire ce qu'elle a envie. Sauf que ça ne marche pas comme ça, une famille. On a tous des règles à suivre. Les parents sont là pour cadrer, accompagner, aimer, faire pousser au mieux leurs minis.

On va donc consulter un pédopsy. Au début, j'avais pensé attendre quelques semaines, car tout est nouveau pour elle, il faut qu'elle encaisse, et que le stress retombe. Mais là, c'est trop violent. Trop éprouvant. Je ne veux pas laisser s'installer un malaise en elle. Des conseils ?

Où est ma petite chérie ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine