Magazine Humeur

Records

Publié le 03 février 2015 par Rolandbosquet

records

      Notre époque adore les records. Elle en tient même un catalogue afin que chacun puisse connaître les performances les plus remarquables.Telle celle du signor David Andréani, bellâtre italien de la ville de Pesaro sur la côte Adriatique, qui possèderait la plus importante collection de canettes de sodas au monde. Telle celle de Yu Zhenhuan, citoyen chinois de son état, qui serait l’homme le plus velu de la planète sinon même de l’univers.  Telle celle de l’athlète Japonais Itomba Meitei à la carrure inverse de celle d’un sumotori qui aurait soulevé le plus grand nombre de fois consécutives son propre corps à la seule force de ses auriculaires. Comme l’imagination de Sapiens, les exemples seraient infinis. Cette manie de répertorier à tout prix a bien entendu envahi la sphère littéraire. Jules Verne serait ainsi l’écrivain de langue française le plus traduit dans le monde et Marc Lévy serait le plus lu. Le roman "Merci pour ce moment" serait classé en tête des ventes en France métropolitaine, juste devant les mélancoliques confessions de Thomas Piketty. Le prochain Guillaume Musso exciterait au plus haut point les géomètres de l’édition : son tirage dépassera-t-il ceux de Catherine Pancol ? Et le monde germanopratin est d’autant plus en ébullition que Philippe Sollers annonce la sortie d’un futur best-seller. Les présentateurs de journaux télévisés ne sont pas en reste eux non plus. Tel jeune homme a gagné 17 millions d’euros au Loto : ce serait, à ce jour, le plus gros gain de l’année 2015. Telle voiture aurait été la plus vendue en Europe depuis que le citoyen Cugnot a utilisé la vapeur pour faire avancer son fardier. Tel artiste des stades détiendrait le record absolu du salaire officiel le plus élevé du cirque footballistique européen. Et, pour bien montrer que le réchauffement climatique n’est pas seulement une invention des scientifiques du GIEC, telle année 2014 aurait été la plus chaude depuis l’an de grâce 1285 comme l’indiquent les dates des vendanges en Champagne. Ce qui, entre parenthèse, tend à prouver que, toutes choses étant égales par ailleurs, l’air ne s’est guère réchauffé depuis mais en comparant les prouesses du héros à celles réputées moins extraordinaires de ses prédécesseurs on ajoute encore à sa renommée. Notre actuel Président de la République n’échappe pas, on le comprend, à cette fièvre de l’exploit. Il est en effet à lui seul un livre des records. Depuis la fin de la royauté, nul Président n’a subi comme lui une aussi rapide et aussi forte baisse de popularité ni connu une aussi belle remontée en un temps aussi bref. Depuis 1946, c’est son gouvernement qui a comptabilisé le plus grand nombre de chômeurs et, en 2014, ce sont les députés de sa majorité qui ont voté le plus grand nombre de lois depuis que les députés votent les lois. Avant le 11 janvier dernier, aucun Président n’a jamais été aussi bien suivi au cours d’une manifestation populaire ni autant entouré de sommités internationales. Et il serait, à ce jour, le Président le plus arrosé par la pluie au point qu’en période de sècheresse, les paysans l’inviteraient volontiers à les visiter. On dit même, ici ou là, qu’en cas de doute, les météorologues consulteraient son agenda avant de prédire averses et giboulées. Mais il s’agit manifestement d’exagérations proférées par des mauvaises langues jalouses de ses éclatants succès. Quoi qu’il en soit, le monde poursuit, indifférent, sa marche triomphante sur les chemins de son futur.

(Suivre les chroniques du vieux bougon en s’abonnant à newsletter)


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine