Magazine Journal intime

L’autre version d’Haïti

Publié le 23 avril 2010 par Stella

haiti.1272034945.jpgOn ne dira jamais assez la tendresse, la passion et la profonde connaissance que Claude Ribbe a du monde afro-caribéen. Il en signe une nouvelle étape par la publication, dans la collection Ethiopica qu’il dirige, aux éditions Alphée/Jean-Paul Bertrand, d’un livre intitulé Haïti l’insupportable souffrance, de Randall Robinson.

Véritable somme historique, ce livre retrace l’histoire de l’île d’Hispaniola et de sa lutte farouche et unique contre la colonisation et l’esclavage, intervenue peu après sa “découverte” par Christophe Colomb en 1492  et, surtout, l’extraordinaire réussite de sa guerre d’indépendance, menée notamment par Toussaint Louverture. La république haïtienne, née en 1804, a souffert au cours des siècles de bien des maux  dont l’origine, analyse l’auteur, vient du fait que les pays occidentaux, anciens propriétaires planteurs, colons et esclavagistes tout-puissants, ne pardonnent pas et ne pardonneront jamais à une armée d’anciens esclaves, à des va-nu-pieds sans nom de les avoir vaincu. En effet, tous les corps expéditionnaires, qu’ils soient venus de France, de Grande-Bretagne ou d’Espagne, se sont cassés les dents sur la volonté farouche, sur la détermination absolue et courageuse des troupes de Toussaint Louverture. Quant aux Etats-Unis, ils ne peuvent oublier ce “mauvais exemple” donné à leurs propres esclaves d’une émancipation victorieuse.

Certes, les relations d’Haïti avec l’Occident ont été faites de hauts et de bas, mais combien d’accords ont été tronqués, combien de promesses non tenues, de marchés de dupes et de trahisons… Jusqu’à l’enlèvement de Jean-Bertrand Aristide, pourtant démocratiquement élu au terme d’une alternance constitutionnellement prévue, par les forces spéciales américaines en 2004, dont on a dit qu’il avait “démissionné”. Le récit palpitant et terrifiant qu’en livre Robinson, témoin privilégié, ressemble plutôt à celui d’un coup d’Etat soigneusement organisé par les services américains, avec la complicité de la France, qu’à un départ librement consenti.

Randall Robinson, né en 1941 à Richmond (Virginie, Etats-Unis) n’est pas un débutant en matière d’histoire de cette partie du monde et des souffrances endurées par le peuple noir dans des territoires mis en coupe réglée par les Blancs. Avocat, diplômé de Harvard, il est un activiste africain-américain connu pour ses prises de position contre l’apartheid en Afrique du Sud, puis en faveur des immigrants haïtiens et de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide. Il a traduit cet engagement de plusieurs façons. Par le militantisme d’abord : il n’a pas hésité à se mettre en grève de la faim pour faire pression sur les Etats-Unis afin qu’ils interviennent pour mettre fin à la dictature du général Raoul Cédras, qui avait renversé le président Aristide en 1991. Par ses écrits ensuite : en particulier au sein de l’association TransAfrica, structure qu’il a fondée en 1977 dans la communauté africaine-américaine, qui fournit des analyses constructives de la politique américaine à l’égard de l’Afrique et de sa diaspora dans les Caraïbes et en Amérique latine.

Le 12 janvier 2010, un terrible tremblement de terre a secoué la région de Port-au-Prince, capitale d’Haïti, causant la mort de plus de 300 000 personnes et provoquant des dégâts considérables aux infrastructures fragiles du pays. La communauté internationale s’est alors mobilisée pour venir en aide à la population et aujourd’hui, elle s’emploie à la reconstruction. Que cache cette intervention massive ? Ce livre fait entendre une autre voix, donne à lire une autre analyse que celle, absolument positive, qu’il est habituel de rencontrer. A ce titre, c’est un ouvrage indispensable.

Haïti, l’insupportable souffrance, Randall Robinson, éditions Alphée, 315 pp, 21,90 €


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stella 67 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte