Magazine Journal intime

Au cinéma Familia - page 12.

Publié le 21 novembre 2010 par Douce58
  Vers 1930, ma grand-mère maternelle Grâce emmenait sa progéniture au Familia.  Ma mère avait sept ans, mon oncle Paul en avait dix et mon oncle René, quatre.  Leur maman collectionnait les bons cinéma du chocolat   Poulain - c'était un des avantages qu'offrait l'épicerie familiale - et obtenait grâce à eux des réductions sur le prix  des billets.  Mais son inventivité au service de l'économie allait plus loin.  Comme la place de cinéma était gratuite pour les enfants jusqu'à trois ans, elle demandait à son plus jeune, René, de se faire petit, de ployer les genoux au besoin en passant devant la dame du guichet, afin de paraître plus jeune encore.  Le brave homme préposé au contrôle des billets à l'entrée de la salle et que ce manège ne trompait guère, fermait les yeux.  Jusqu'au jour, où, mon oncle René allant sur ses cinq ans, il signifia gentiment à ma grand-mère que dorénavant elle aurait à payer pour l'enfant.  Il était d'ailleurs grand temps, car son benjamin commençait à se révolter:
  Un jour, disait-il à sa mère, tu m'emmailloteras pour me faire passer...
  Chaque fois que ma mère raconte cette histoire, l'hilarité me gagne.  J'imagine mon oncle enfant sous l'aspect et dans le maillot à grosse épingle de nourrice de Mimosa, le bébé de Popeye.
  Du reste, cette innocente resquille tenait davantage du sport que de l'avarice.  Grand-mère Grâce, qui avait ses pauvres, leur distribuait généreusement entre autres choses des bons cinéma du chocolat Poulain.
  Au nombre de ses protégés, il y avait notamment un couple de semi-clochards un peu simples, qu'on retrouvait sans faute au cinéma Familia, assis au premier rang, juste sous l'écran, en train de se bécoter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • la sagrada familia de lapin

    sagrada familia lapin

    ya he recibido mis copias de mi nuevo libro "la sagrada familia de gaudi" publicado por tres editores. 32 paginas, 16x16cm, 2 tintas, 12€.lo enseñaremos junto... Lire la suite

    Par  Lapin
    BD & DESSINS, TALENTS
  • En mars, j’aime / j’aime pas

    mars, j’aime

    J’AIME ♥ Elizabeth Olsen. La preuve que dans une famille de blondes un peu écervelées on peut aussi faire une bonne pioche. A 1000 lieux de Mary-Kate et Ashley... Lire la suite

    Par  Tardisgirl
    HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • Ceux qui battent de l'aile

    Ceux battent l'aile

    Celui qui tombe en syncope en dansant sur le volcan / Celle qu’une rupture d’anévrisme empêche de finir sa phrase / Ceux qui allaient justement réaliser un... Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS
  • La rentrée du changement

    rentrée changement

    Deux mois sont passés depuis mon dernier article et c'est déjà la rentrée. Les vacances permettent de se reposer mais aussi de réfléchir à l'avenir.... Lire la suite

    Par  Rouge Velours
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • L’art de voyager … avec la bonne personne

    L’art voyager avec bonne personne

    Par Emy Dessureault En ce qui me concerne, l’une de mes plus grandes passions est de voyager. Je dirais même qu’il s’agit d’une activité qui permet de se... Lire la suite

    Par  Lamallette
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Tous citoyens, tous politiques ! S.Laboucarie & V.Bergier

    Tous citoyens, tous politiques S.Laboucarie V.Bergier

    Un documentaire qui décrypte le monde politique à destination des ados, un super ouvrage pour comprendre, participer, s'engager dans une citoyenneté éclairée...... Lire la suite

    Par  Faelys
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Se ressourcer en Flandre...

    ressourcer Flandre...

    Hello!Je rentre d'un super séjour en Flandre! Que ça fait du bien de se retrouver un peu avec soi-même ;-)Je suis partie samedi pour Anvers. J'étais invitée au... Lire la suite

    Par  Mélanie Deltenre
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Douce58 7 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog