Magazine Journal intime

My Baby Rocks a lu pour vous : "Le livre noir de l'accueil de la petite enfance" (Patrick Ben Soussan et alii, coll. 1001 BB, Erès)

Publié le 25 novembre 2011 par Mummyrocks

Sous ce titre pas très accrocheur, se cache une petite merveille, et une vraie réalité. Pour tous les parents qui se posent des questions sur le mode de garde qu’ils vont choisir, ou pourquoi tel mode n’a pas convenu, ou encore qui se demandent comment s’orientent les décisions d’orientation des politiques de la petite enfance, ce livre est parfait. En fait tous les acteurs de la petite enfance, qu’ils soient parents ou pros, devraient lire ce livre (ou au moins cet article ;).

Plusieurs constats y sont faits, argumentés, étayés et démontrés :

On assiste à une volonté de « normativer » les enfants : tout le monde doit acquérir les mêmes compétences au même moment, pour « féconder des individus dotés de la volonté d’entreprendre et du goût du risque », et où « le seul statut concédé au sujet est de se programmer en fonction es exigences d’environnement ». Or, chacun d’entre nous souhaite que son enfant se développe à son propre rythme, pour son propre bien-être, condition sine qua non pour bien vivre en société ensuite.

On veut rationnaliser et rentabiliser la petite enfance. Or, il s’agit d’un investissement que de dépenser de l’argent pour la petite enfance, c’est de la pré-prévention, certainement plus judicieux que d’agir en aval, une fois que les problèmes sont apparus : « La petite enfance ne devrait surtout pas être considérée comme une dépense, mais, avant tout, comme un investissement ! »

Se posent alors différents problèmes dans la gestion actuelle de la petite enfance : diminution des formations pour les enseignants, assistantes maternelles, … augmentation des effectifs pour 1 adulte à la crèche, chez la nounou et à l’école.

Les femmes sont les premières à pâtir du manque du nombre de modes d’accueils et de leur qualité : 70 % des moins de 3 ans sont gardés par les parents ou la famille ! « Tant que l’articulation travail / enfant est tendue, les enfants resteront le talon d’Achille des femmes. L’ambivalence à l’égard des enfants est aux commandes. »

Après les constats, écœurants, pleins de propositions sont faites, de lois, d’organisations, de diversité des accueils, de formations, de rémunération.

« Il est nécessaire de repenser le fonctionnement d’accueil de la petite enfance d’une manière globale et décloisonnée. C’est un projet mettant au centre de ses préoccupations l’enfant comme futur adulte qu’il faut mettre en œuvre ; un écosystème qui se donne les moyens de garantir à chacun une réussite humaine ; un système qui donne à chacun le temps de se réaliser, et qui permet à l’enfant de vivre pleinement son enfance. »

Un livre qui m'a donné envie de lire les autres titres de la collection.

A jeudi prochain pour un sujet éducation !

Elodie du blog Conseils éducatifs


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :